Déguster un vin comme un bon sommelier : étape n°1 l’apparence

Déguster un vin comme un bon sommelier : étape n°1 l’apparence

Maintenant que vous connaissez les 3 grandes étapes de la dégustation de vin, on vous en dit plus sur chaque étape cruciale pour savoir déguster comme un vrai sommelier ! 

Et si on faisait un petit un petit récap' de la première étape de la Dégust’ ? 

 

 

La toute première chose à faire après t'être servi un bon verre de vin dans un verre adéquat, c'est pencher ton verre à 45° à la lumière, sur un fond clair

 

1ere étape : La couleur 

La robe et son intensité vont nous donner des indications sur l'âge, le cépage ou encore la technique de production de ton vin. Et oui, tout ça rien qu'à la robe !

Une teinte orangée indiquera qu’un vin rouge est âgé.

Une teinte verte quant à elle indiquera qu’un vin blanc est assez jeune.

Les robes se déclinent du rubis clair au brun intense pour les vins rouges, et du jaune vert clair au ambré intense pour les vins blancs. 

 

2nde étape : La brillance 

Un vin brillant réfléchira la lumière intensément, ce qui peut signifier que le vin sera jeune et vif à l’attaque.

Un vin terne peut orienter vers un vieillissement prononcé.

Attention, il ne faut pas garder tous ses vins de garde, ils peuvent être sur le déclin !

 

3ème étape : Les larmes 

On va observer les larmes du vin, aussi appelées capillarité. Ce sont en fait les petites gouttes qui s’écoulent le long de la paroi du verre lorsqu’on le penche.

On note ici leur fluidité : très fluide, moyennement fluide ou épaisse. 

Ici, on en saura un peu plus sur la teneur du vin en alcool et en sucre

 

Maintenant que tu maîtrises la première étape de la dégustation, à toi de jouer ! Tu peux t'exercer grâce aux coffrets de dégustation à l'aveugle puis remplir la carte à gratter pour en savoir encore plus sur ton vin !

On te parle de la deuxième étape très bientôt !


Tour de France des vignobles : Les vins de Bordeaux

Tour de France des vignobles : Les vins de Bordeaux

Un petit tour du vignoble Bordelais ? 

Avec plus de 6 millions d’hl produits par an, 117 500 ha de superficie et ses nombreux cépages, le vignoble Bordelais est le premier vignoble AOP de France.

Le vignoble Bordelais compte plus de 3000 Châteaux historiques. Ces domaines abritent les plus belles caves de la région. De véritables héritages ancestraux tels que Château Margaux, Château Latour, Château Mouton Rothschild et on en passe… 

Allez, on vous emmène faire la route des vins de Bordeaux !

Par où commencer : Rive Gauche ou Rive Droite ?

On retrouve dans le vignoble Bordelais diverses sous-régions, comptant presque 40 appellations et regorgeant de cépages mythiques.

Bordeaux, c’est 6 sous-régions principales :

Sur la Rive Gauche, on retrouvera le Médoc et les appellations Saint-Estèphe, Pauillac ou encore Margaux. Le Graves, quant à lui, abrite les appellations Pessac-Léognan, Barsac et Sauternes. En termes de cépages, c’est le Cabernet Sauvignon qui l’emporte, le sol graveleux se prêtant mieux à son développement.

Et côté Rive Droite, qu’en est-il ? C’est à l’Est de la Garonne qu’on retrouve la Blayais et Bourgeais, donnant leurs noms aux appellations Blaye et Côtes-de-Bourg

Maintenant, on redescend le long de la Dordogne, toujours Rive Droite pour découvrir le Libournais. C’est ici que tu trouveras le fameux Saint-Emilion, Pomerol et Fronsac.

Pour terminer ce petit tour entre les différentes Rives, on vous emmène maintenant entre la Dordogne et la Garonne. La sous-région tient son nom de sa localisation, l’Entre-Deux-Mers. Pour les appellations, ici c’est Côtes-de-Bordeaux et l’Entre-Deux-Mers, avec une prédominance de cépages blancs.

 

A Bordeaux, qu’est-ce qu’on boit ? 

“A Bordeaux, on boit que du rouge !” C’est faux ! Une idée reçue bien trop entendue. 

Le Bordelais est Terre de prestige et de diversité. Les vins de Bordeaux ne se traduisent pas uniquement par des vins rouges. On y produit aussi des blancs, des rosés, des clairets, des liquoreux ou encore des effervescents… Bref, de quoi répondre à toutes vos envies !

Quels cépages prédominent à Bordeaux ? 

On retrouve les bien connus cépages noirs tels que le Cabernet Sauvignon, Cabernet-Franc, Merlot, Petit Verdot.

Tandis que pour les cépages blancs, le Sémillon , le Sauvignon Blanc ainsi que le Muscadelle dominent.

 

Maintenant, un peu d'Histoire ! 

Direction les Châteaux, ces domaines historiques qui font le prestige de cette belle région Bordelaise. Les meilleurs vins de Bordeaux sont élaborés dans ces domaines.

Connaissez-vous la classification 1855 ? C'est l'incontournable pour les vins de Bordeaux !

Établie à l'occasion de l'exposition universelle de Paris suite à la demande de Napoléon III, elle définit le classement des meilleurs vins. Attention, elle n'inclut que les vins de la rive gauche ! La classification se divise en 5 niveaux de grands crus classés.

On retrouve au top des grands crus classés du Médoc, Château Lafite, Château Margaux et Château Latour. Côté blanc, la première place est occupée par le célèbre Château d’Yquem, produisant le fameux Sauternes.

On te raconte une petite anecdote sur les vins de Bordeaux :

Savais-tu que les fameux Canelés de Bordeaux sont nés grâce aux viticulteurs Bordelais ? 

Au XVIème siècle, lors du collage des vins, une pratique encore courante permettant d’obtenir un vin plus lisse, les viticulteurs utilisaient des blancs d’oeufs en grande quantité afin de faire tomber les particules. Les jaunes étant inutiles pour la fabrication du vin, ce sont les religieuses qui les récupéraient, afin de confectionner des gâteaux, qui sont devenus par la suite, les célèbres petits Canelés de Bordeaux.

Comment reconnaître un Bordeaux en dégustation à l’aveugle ? 

Maintenant que vous connaissez les grandes lignes du vignoble Bordelais, on vous donne quelques conseils pour reconnaître un vin de Bordeaux en dégustation à l’aveugle !

Les Vins de Bordeaux rouges ont un style similaire, on retrouve une robe intense, le plus souvent accompagnée des arômes de fût chêne français (truffes, champignons, café...) ou américain (vanille, noix de coco, caramel) ainsi que des tanins prononcés

Pour les blancs, ils sont tellement divers et variés, qu’on vous conseille d’aller jeter un coup d'œil à la page officielle des vins de Bordeaux ! Découvrez tous les arômes que l’on peut leur attribuer ! 

Retrouvez notre coffret de dégustation à l’aveugle pour voyager à travers le vignoble Bordelais

 

coffret dégustation vin bordeaux


Guide du vin : choisir sa bouteille quand on n'y connait rien

Guide du vin : choisir sa bouteille quand on n'y connait rien

Débutant dans le monde du vin mais vous souhaitez acheter une bonne bouteille à déguster ? Rien de plus décourageant que de se retrouver face au rayon vin sans plus savoir où donner de la tête.

Entre domaines, appellations, cépages, millésimes, on ne sait parfois plus où donner de la tête. 

 

Où acheter sa bouteille de vin ?

Avant tout, choisissez si vous souhaitez vous rendre dans un supermarché, chez un caviste ou encore sur le net. De plus en plus d’enseignes recrutent des experts permettant de vous apporter tous les conseils dont vous avez besoin en rayon. C’est d’ailleurs bien souvent le moyen privilégié des français en termes de gain de temps. 

Si vous en avez la possibilité, l’option de vous rendre chez un caviste reste tout de même celle à privilégier car il connaîtra parfaitement les vins qu’il a sélectionné et sera de très bon conseil, tout en vous proposant un vin d’un bon rapport qualité prix selon votre recherche. 

 

Quel vin pour quelle occasion ?

Maintenant, il faut déterminer dans quelle situation on va déguster cette bouteille.

Est-ce plutôt pour un apéro d’été ou une soirée raclette ?

Si c’est pour accorder avec un mets particulier, on vous conseille de partir sur la région correspondante au plat préparé, ainsi que de s’adapter au mieux à la saison

Il existe des accords mets et vins basiques qui vous orientent vers quel type de vin se tourner. On vous en dit plus sur notre compte instagram, restez connectés !

Vous souhaitez plutôt garder votre vin ? Orientez-vous plutôt vers un grand cru de Bourgogne ou de Bordeaux, contrairement à un vin jeune comme un Beaujolais qui se dégustera assez rapidement. 

En supermarché, les vins sont classés par région et par couleur pour vous aider à les identifier. 

 

Quel prix pour ma bouteille de vin ?

Ensuite, définissez un budget.

Attention cependant aux idées reçues sur le prix du vin. Une bouteille dont le prix est peu élevé ne veut pas forcément dire que le vin n’est pas de qualité. Vous pourrez être agréablement surpris par les petites pépites à prix tout à fait raisonnable.
En supermarchés, les vins aux prix les plus bas seront le plus souvent disposés sur les étagères du bas, contrairement aux vins dont le prix est plus élevé. Ces derniers seront placés sur les étagères du haut. Le prix du vin est déterminé par différents critères, on vous en dit plus très bientôt sur le blog !

Déchiffrez l'étiquette de la bouteille !

Pour vous aiguiller dans votre choix, on vous conseille fortement d’apprendre à lire une étiquette. Pas de panique, c’est super facile et on vous dit tout ce que vous avez à savoir juste ici.

Vous y retrouverez des indications phares telles que l’Appellation, le millésime, le cépage et même des suggestions de dégustation

 

Plutôt rouge ou blanc ?

Connaissez-vous vos goûts ? Définissez le style de vin qui correspond le mieux à votre recherche afin de choisir facilement votre bouteille. Vous êtes plutôt rouge ou blanc ? Plutôt sec ou moelleux ? Ou encore épicé ou frais et fruité ? 

Les styles de vins que vous aimez vous aideront à vous orienter vers certains cépages ou techniques de vinification qui lui conféreront ces caractéristiques. 

C’est pourquoi nous vous conseillons surtout d’apprendre à connaître vos goûts, grâce à la dégustation. Alors on vous renvoie vers cet article pour apprendre à déguster un vin en seulement 3 étapes !


Déguster du vin comme un sommelier en seulement 3 étapes !

Déguster du vin comme un sommelier en seulement 3 étapes !

La dégustation de vin : trop complexe ? Absolument pas ! Contre toutes les idées reçues sur le vin et sa dégustation, c’est à la portée de tous ! 

Prêt à devenir un apprenti sommelier ? On vous donne quelques petits conseils pour que vous soyez à l'aise et que vous puissiez mettre des mots sur vos sensations à votre prochaine dégust'.

 

 

1ère étape : l'apparence 

La première chose à analyser, c'est la robe du vin. Après avoir bien choisi votre bouteille grâce à nos conseils , il est temps de déboucher cette quille et de se servir un bon verre, seul ou entre copains pour passer un bon moment et échanger autour de vos sensations.

Lorsque vous allez analyser l’apparence du vin, vous allez observer la couleur, son intensité, la brillance et la capillarité (ou les larmes du vin) ! 

Alors, plutôt rubis intense ou violacé clair ce vin rouge ?

 

On passe à la seconde étape : le nez 

Ici, vous allez vous concentrer pour détecter les arômes du vin. On note alors l'intensité et les différents arômes que vous allez percevoir grâce à votre odorat. Cela peut paraître un peu difficile les premières fois. Faites appel à vos souvenirs olfactifs ! Plus vous vous entraînerez, plus vite vous reconnaîtrez les arômes !

 

3ème étape et non pas des moindres : le palais 

Il est enfin temps de goûter le vin ! On savait d’avance que c’était votre étape favorite, et la nôtre aussi. Dites-nous tout, l'intensité est-elle la même qu'au nez ? Essayez de déterminer le niveau de douceur, l'acidité, la présence des tanins, les arômes que vous n’aviez pas perçus au nez ou encore la longueur en bouche.  

On vous en dit bientôt encore plus sur chaque étape de la dégust', restez connectés !

 

Et si vous vous entraîniez en jouant avec vos sens ?

Dans les fiches de nos coffrets de dégustation de vin à l'aveugle, tentez de deviner les cépages, l'appellation et le millésime pour gagner encore plus de points ! La certitude de passer un moment convivial et ludique !

 

coffret cadeau dégustation vin aveugle

 

Psst : des cartes indices se cachent dans votre pochette pour vous donner un coup de pouce et faire de vous un apprenti sommelier


Astuces pour lire une étiquette de vin comme un bon sommelier

Astuces pour lire une étiquette de vin comme un bon sommelier

Si vous aussi vous vous êtes déjà perdus dans le rayon vin de votre supermarché, en passant un temps fou devant toutes les bouteilles en face de vous, cet article est pour vous ! 

L’étiquette peut paraître compliquée à lire, mais c’est en fait très simple. On vous donne quelques conseils pour apprendre à décrypter ces étiquettes.

 

Elle apparaît comme une carte d’identité du vin. On y retrouve diverses informations qui vous donneront des indications clés pour bien choisir votre bouteille

 

Première chose à savoir : les informations obligatoires

Tout d’abord, on y trouve des informations obligatoires telles que la provenance du vin, notamment le pays ainsi que la catégorie telle que l’AOP ou l’IGP.

On y retrouvera l’Appellation permettant de contrôler cette provenance ainsi que le cahier des charges que chaque vigneron se doit de respecter pour obtenir l’AOP de sa région. 

Attention, l’appellation ne détermine pas la qualité du vin ! Elle varie en fonction du terroir local et du travail du vigneron.

C’est pourquoi on y lit le nom du domaine ou bien du vigneron ayant produit la bouteille. Ici c’est la notoriété du domaine ou du vigneron ainsi que le savoir faire qui pèsent dans la balance. 

Il existe d’autres informations obligatoires telles que le degré d’alcool, les mentions légales comme les allergènes ou les sigles de consommation. 

L’étiquette indique par ailleurs la contenance, d’une bouteille classique de 0,75L au Salomon de 18L en passant par le Mathusalem de 6L.

Nabuchodonosor ou Réhoboam, ça vous dit quelque chose ? On vous en dit un peu plus sur les différentes tailles de bouteilles très bientôt ! 

 

Et pour les informations facultatives ? 

Les mentions facultatives varient d’une bouteille à l’autre mais l’étiquette informe le plus souvent sur les cépages utilisés pour élaborer le vin. 

Autre information importante bien que facultative : le millésime. Mais le millésime, qu’est-ce que c’est au juste ? 

C’est tout simplement l’année de récolte des raisins à partir desquels le vin a été élaboré. Le millésime permet de donner des informations sur les conditions climatiques de l’année de vendanges. 

Et comment sait-on si le vin choisi est un vin bio ? Et bien on retrouvera tout simplement le logo européen d’Agriculture Biologique (AB) sur l’étiquette ! 

 

Il n’y a pas qu’une mais deux étiquettes sur votre bouteille ? C’est ce qu’on appelle la contre-étiquette. 

Certaines des informations citées plus haut peuvent se retrouver sur cette contre étiquette, mais on y découvre souvent un descriptif de la cuvée, des informations sur le cépage, le domaine ou encore des conseils de dégustation avec les accords mets et vins à réaliser. On vous conseille fortement de lire cette contre étiquette pour déguster votre bouteille dans des conditions idéales ! Quoi de mieux qu’un accord met et vin parfaitement maîtrisé ? 

 

Maintenant que vous êtes incollables sur les étiquettes, vous allez pouvoir choisir votre vin sans passer de longues minutes seul dans le rayon vin ! 


Petit guide du rosé : quel vin choisir ?

Petit guide du rosé : quel vin choisir ?

L’été est bien là, alors nous pouvons enfin l’annoncer : c’est la saison du rosé !

Barbecue, soirées d’été, apéros festifs… Le rosé sera votre parfait allié de la saison.

Petit problème quand on se retrouve au rayon vins, il y en a tellement qu’on ne sait plus comment choisir un bon rosé. 

Pas de panique, on vous donne quelques conseils pour trouver le rosé à déguster tout au long de l’été.

 

 

Envie d’un rosé frais, fruité et floral ?

Pas de doute, on vous oriente vers un vin assez jeune. Optez pour les 2 derniers millésimes. 

Et pour un apéritif, on vous conseille un vin plutôt léger en alcool, contre un rosé un peu plus corsé pour un dîner. Il suffit de regarder le taux d’alcool sur l’étiquette de la bouteille. 12% pour l’apéro, 14% pour le dîner !

 

Plutôt un vin rosé sec ?

Orientez-vous vers un vin du sud bien ensoleillé. Un Bandol par exemple, ou un côte de Provence.

 

Envie d’un vin avec un peu plus de douceur ?

Pour un rosé plus doux, on remonte un peu plus au nord-ouest de la France avec un Cabernet d’Anjou. 

 

N'oubliez pas l'étiquette !

Parmi tous ces éléments, on vous conseille surtout de regarder l’étiquette. Vous ne savez pas encore lire une étiquette ? Rendez-vous ici pour décrypter toutes les informations !

 

Un bon rosé, c'est un vin cher ?

Attention aux idées reçues : le prix ne détermine pas forcément la qualité du vin ! On vous en dit plus très bientôt !

 

Ça y est, vous êtes parés pour choisir et déguster un bon rosé !